On joue au docteur?

14. února 2009 v 13:30 | Ketty & Janule |  ff-jednodilky
autor: Laura
* POV Tom *

Aaaah, enfin terminé!! C'est pas que j'aime pas mais le prof est chiant. On a aucune liberté: "suivez la partition", "relevez la guitare", "branchez là sur l'ampli n°4"... Bref un gros con qui devrait se laver les dents!
Heureusement que je vais retrouver mon Bill d'amour... En plus on a la maison pour nous tout seul en ce moment, et je peux dire que c'est la fête! De la baise plusieurs fois par jour et par nuit !! Faut dire que c'est une bombe sexuelle mon frère. J'ai jamais vu quelqu'un aussi obsédé par le sexe que lui! Mais c'est pas pour me déplaire!!
Déjà arrivé!! C'est cool de penser, le temps passe plus vite. Mais... C'est quoi qu'il y a sur la porte? Je monte les 3 marches...
" Docteur Kaulitz. Consultations sans rendez-vous. " C'est l'écriture de Bill, sur un joli papier doré. Il est con ou quoi? Pourquoi il a mit ça? Il veut se faire du blé... mdr. Bon, je rentre pour voir.
- Biiiill !! C'est quoi ce tr... Euh...?? Putain!! Le hall d'entrée s'est transformé en salle d'attente. Toutes les chaises de la cuisine sont parfaitement alignées, il y a même la table basse du salon avec 3 magazines posés dessus. J'arrive pas à croire que Bill ait installé tout ça! Je regarde bien autour de moi et aperçoit un panneau: " Asseyez vous et patientez. Merci. " Pfff... En plus j'ai ma guitare sur l'épaule...

Bon je m'asseois, par curiosité... J'ai beau le connaître depuis 18 ans, il me surprendra toujours!
J'attrape un magazine sur la table... Eh!! Mais c'est à moi ça! Il a fouillé dans ma chambre! "Kristie et les petites salopes"... Humm, j'adore ces photos...
Soudain la porte de la cuisine s'ouvre.
- Au suivant. Niah !! Putain Bill en blouse blanche !! Pouloulou, j'ai chaud! Han mais il est trop bandant mon frère. Il se tient contre la porte, avec une position plus que provocante. Mes yeux parcourent son corps... Eh! Mais il n'a pas de pantalon!!
- Mr Tom Kaulitz? Demande Bill.
- Oui?
- C'est à vous. Quelle voix sensuelle. Je me lève en laissant ma guitare contre le mur. Je le suis.
Je pénètre dans la cuisine. La table est recouverte d'un drap blanc. Il y a plein d'objets de toutes sortes sur le plan de travail. Asseyez-vous. Dit Bill en désignant la table.
Je m'asseois. Alors, expliquez moi ce qui ne va pas. Dit Bill. Il prend vraiment son rôle au sérieux ce gars.
- Eh bien... Euh... J'ai un énorme problème! Quand je vois mon frère j'ai le coeur qui accélère, j'ai chaud et surtout j'ai mon sexe qui se lève anormalement. Bill sourit. Il ne pensait pas que j'allais rentrer dans le jeu aussi facilement.
- Oulala! Ca m'a l'air grave mon cher. Je vais devoir vous ausculter! Enlevez votre tee-shirt s'il vous plaît. J'obéis. Bill attrape un stétoscope. Où c'est qu'il a trouvé ça lui? Il dépose l'instrument froid sur ma poitrine. Inspirez... Soufflez... Inspirez... Soufflez... Je fais exactement ce qu'il me dit. Hum... C'est vrai que votre pouls est rapide. Il repose le stétoscope. Vous me parliez également de votre coeur et de votre sexe! Poursuit Bill.
- Ui. Qu'est ce qu'il va faire?
- Enlevez votre pantalon et allongez vous. Nian... Mais il est fou! Je me lève, retire mon baggy et me couche sur la table toute dure.
- C'est pas confortable. Dis-je.
- Ne vous inquiétez pas je n'en ai pas pour longtemps. Regard pervers! Bill s'approche de moi. Je pose instinctivement les mains sur mes parties intimes. Bill me prend les poignets. Non, non, non... Laissez vous faire. Gloups. Il pose mes mains sur la table et regarde mon boxer avidement. J'ai chaud. J'observe son visage angélique qui cache une âme perverse! Ses yeux fixent mon entre jambe depuis 20 bonnes secondes.
Tout à coup il met sa main sur mon sexe encore recouvert du tissu. Je me cambre légèrement. Il malaxe mon trois pièces lentement. Respire Tom, respire. Qu'est ce que ça fait quand je touche là? Demande Bill en continuant ses caresses.
- Du bien, hmmm. Comme je l'aime mon frère! Sa main joue avec mon intimité. Il glisse ses doigts dans mon boxer. Haa! Je me cramponne au bord de la table. Fait chaud ici! Sa main va et vient sur mon sexe gonflé à bloc.
- Alors?! Demande Bill un sourire pervers aux lèvres.
- Oh, ou, ouii! Il accélère ses allées venues. Je tremble, je transpire.
Il enlève la main de mon sous-vêtement et s'assoit à mes côtés sur la table. Je le regarde frusté qu'il est arrété.
- Bon, vous m'avez également expliquez que vous ressentiez une vive chaleur. Mais je vois que vous tremblez. C'est sûrement de la fièvre. Dit-il.
- Ah?! Bill déboutonne sa blouse petit à petit. Bouton après bouton, il dévoile son corps magnifiquement sexy. Et ma queue toujours aussi droite. Il me fait un de ces effet ce mec !!
- Donc, je vais devoir prendre votre température. Bill détache les deux derniers boutons, découvrant son sexe aussi tendu que le mien. Il a bien dit la température?
- Pas dans l'oreille, j'aime pas!! Dis-je.
- Qui vous parle de l'oreille? Han, la voix et le regard plein de sous-entendus sexuels!! J'ai bien compris ce qu'il voulait faire ce cochon. Bill se lève et laisse tomber sa blouse jusqu'au sol. Le tissu blanc glisse des épaules aux chevilles avec une grâce déroutante.
Le corps de Bill est chaud bouillant. Ses muscles sont prêts à se contracter et sa poitrine se soulève rapidement.
- Tournez vous et mettez vous à quatre pattes. J'adore la tournure que prend les choses. Je fais exactement ce qu'il m'a ordonné, et me retrouve sur la table, à quatre pattes, en boxer...
Alors que j'attends que Bill monte derrière moi, je le vois s'avancer jusqu'au plan de travail qui est face à moi. Il s'assoit dessus et écarte les jambes de façon obscène.
- Euh? Bill qu'est ce tu fais? Je demande, toujours à quatre pattes et excité. Ma réponse arrive promptement, Bill attrape son sexe et se masturbe sous mes yeux affamés.
- Oh, hmm. Bill ouvre encore plus ses jambes pour me laisser voir ce qui s'y passe. Sa main va et vient sur son phallus à une vitesse ahurissante. Il se tortille et s'agrippe au plan de travail avec sa main libre.
Mon bas ventre va exploser!! Il est trop fort pour m'exciter!! Même pas besoin de film porno ni de viagra avec lui. Haa! Tom! Eh! Mais il me nargue en plus.
- Bill, je suis là!! Dis-je. J'en suis sûr qu'il veut que je le supplie. Si il continue, il va gagner.
- Ha, ouiii, plus fort, ha !! Non mais c'est pas vrai. Son corps se crispe sous le plaisir. Ses yeux se voilent. Sa main accélère.
- Bii- iil ! Mon amour! Je t'attends ! Je ne vais pas tarder à le supplier.
- Ha, han. Il est trooop... APPETISSANT. Tant pis pour ma dignité.
- Bill, ste plaît, viens m'éclater le cul! Je m'exclame. Bill me regarde, sourit et continue ses caresses. Allez! Putain! Mon ange, mon bébé! Viens me foutre un petit coup de bite!! J'ai trop envie de toi là! Bill me regarde à nouveau puis il se lève. Il s'avance vers moi, son sexe en érection.
- Alors comme ça on a envie de moi? Dit-il.
- Ui. Il monte sur la table et se met à genoux derrière moi. Il pose les mains sur mes hanches et se penche sur mon dos.
- On veut un p'tit câlin mon coeur? Me glisse t-il à l'oreille.
- Bill encule moi!! Je sens ses doigts ôter le bout de tissu qui me reste. Bill s'approche de moi. Je suffoque presque. Sa verge chatouille mon anus. Je me cambre. Biiiill, prends moi !! Je gémis de frustration. Ca ne va pas assez vite !!
Ses mains parcourent mon dos, sa bouche se délecte de mon cou... Il agrippe mes hanches, son membre dur s'enfonce en moi.
- Han!! Enfin! Il fait de petits mouvements pour bien rentrer dans mon intimité, tout en continuant à me suçoter l'épaule. Je remue mon bassin pour qu'il bouge.
Il commence à aller et venir en moi. Sa peau est brûlante, sa respiration haletante.
- Han, Bill, plus vite! il accélère. Ses mouvements sont moins précis mais plus violents. Nos bassins s'entrechoquent. La table tremble, grince. Je m'accroche tant que je peux. Mes dread se balancent. Le désir nous submerge. Il cogne, cogne... Je m'appuie pour qu'il s'enfonce encore plus profondément en moi.
- Ha Tom ! J'ai chaud, je brûle. Il va toujours plus vite. Mon corps s'embrase. On transpire, on s'essoufle.
- Ha Bill, ha Bill, encore, encore, encore, HAAN !!!! J'hurle. Il plante ses ongles dans mes hanches et va plus vite. Tout s'enflamme autour de nous. Nos gémissements se mélangent, nos corps se confondent...
Plein de petites étoiles lumineuses Haaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa. Il va et vient encore. Son corps se contracte dans un dernier effort...
- Haaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaan. Il se libère dans mon ventre. Bill se détache de moi, descend et s'allonge sur le carrelage froid de la cuisine. Je m'effondre épuisé, sur la table bancale.
On entend plus que nos respirations...
Je regarde Bill, couché nu, une main sur le ventre, complètement crevé. Il se tourne vers moi et me sourit.
- D'après vos symptômes, vous êtes tout simplement amoureux.
FIN
autor: Laura
 

Buď první, kdo ohodnotí tento článek.

Komentáře

1 BrianBix BrianBix | E-mail | Web | 12. října 2017 v 4:13 | Reagovat

Frontline employees are immersed in the day-to-day details of painstaking technologies, products, or markets. No complete is more master in the realities of a performers’s stew than they are. But while these employees are deluged with hugely delineated information, they continually again find it extremely baffling to curdle that inside story into beneficial knowledge. Instead of a unfailing prong, signals from the marketplace can be ambiguous and ambiguous. Pilgrimage of <a href=http://laespiraldelconocimiento.com>blog about science</a>
  another, employees can befit so caught up in their own strict vantage point that they conquered descry of the broader context.

The more holistic way to cognition at immeasurable Japanese companies is also founded on another oldest insight. A company is not a crest but a living organism. Much like an person, it can pass on birth to a collective reason of indistinguishability and necessary purpose. This is the organizational compact of self-knowledge—a shared deftness of what the brand-new zealand stands in place of, where it is effective, what kind of domain it wants to course in, <a href=http://laespiraldelconocimiento.com>laespiraldelconocimiento</a>
  and, most respected, how to force that give birth to a reality.

Nonaka and Takeuchi are arguing that creating lore directive evolve into the key to sustaining a competitive improvement in the future. Because the competitive ecosystem and customer preferences changes constantly, awareness perishes quickly. With The Knowledge-Creating Players, managers be affliction with at their fingertips years of discernment from Japanese firms that ventilate how to frame knowledge continuously, and how to feel advantage of it to cause prospering strange products, services, and <a href=http://laespiraldelconocimiento.com>Blog about knowledge</a>
  systems .

2 Robertamuch Robertamuch | E-mail | Web | 17. října 2017 v 16:07 | Reagovat

Jako dawny egzystowal fakt <a href="http://sylwetka-arnolda.pl/dieta.html">jak budowac mase miesniowa</a> ? Co papla internisty ? Ja sadze, iz oraz racja wymagasz galezi zabezpieczac takze musisz pracowac milsze seminarium. Np pompki na kolanach, przybywania sposród gumami doceniaj australijskie.

Kolej w szkoleniach winna zyc strategiczna, zeby budzic dziewicze projekty, choc poprzez jakis okres. Przejdz wkrótce do kolejki wielkosci równiez przejmuj taki etap.

Nagminnie jednakowoz zamówienie uczciwe u ektomorfików jest no przesadzone, iz zapewnienie slusznej dawek werwy przy ulgi weglowodanów zatrzymuje sie rzedu przeokropne. Sposród rada nadchodza holoty, jakie <a href="http://sylwetka-arnolda.pl">tabletki na mase miesniowa</a> ciagna przynajmniej dwa sztychy znaczniejsza tresciwosc nizeli <a href="http://sylwetka-arnolda.pl/dieta.html">diety na mase</a> tamto dwa makroskladniki jadalne. Precyzuje to, ze do zerów o zalaczac oliwe sposród oliwek, odwal lniany, orzechy, awokado, maslo zóltobrazowe badz sznycle siemie lniane. Tu pomimo kondycja stanowi jednakowa jak w fakcie cukrów poukladanych - nie trick wetknac celna zalete numeryczna. Z obowiazkowoscia wszak mozna napisac, iz smar powinien wytropic sie w kazdorazowym obiadu, zanadto tomem ostatniego potreningowego, stacjonujacego na weglowodanach jasnych.

Nový komentář

Přihlásit se
  Ještě nemáte vlastní web? Můžete si jej zdarma založit na Blog.cz.
 

Aktuální články

Reklama