Le nouveau barman 1/2

1. února 2009 v 13:30 | Ketty & Janule |  ff-jednodilky
autor: Laura

PARTIE 1

* Bill *
Presque tous les soirs, nous avons l'habitude, Georg, Gus et moi, de nous rendre dans le même bar. Le petit bar à l'angle de la grande avenue, discret et chaleureux; où le patron nous appelle par nos prénom et où la jolie Katia nous fait des prix...
Pourtant, ce soir j'y vais seul. Il le faut. Ca fait six jours, six jours qu'il est arrivé, six jours que je pense à lui, six jours qu'il remplace Katia partie en congé maternité...
Je pousse la porte de l'établissement et jette un rapide coup d'oeil vers le bar. Il est là !
Ses longues dreadlocks sur sa chemise noire, son piercing brillant au coin de la lèvre...
J'avance hypnotisé et m'asseois sur l'un des grands tabourets près du comptoir.
Mike l'alcoolique me salue, je réponds distrait. Distrait par ses gestes à lui sur les verres, les bouteilles et les pièces de monnaie.
- Bonsoir, qu'est ce que j'vous sers? Son haleine mentholée m'effleure les lèvres, je frissonne. Mes yeux se perdent dans les siens. Il sourit. Aaaah, ce sourire...


- Une pression s'il vous plaît. Pour faire redescendre celle que j'ai dans le bas ventre...
Je l'observe attraper un grand verre marqué 1664, il le rince, puis le place sous le jet doré, pétillant et mousseux. Il est si soigneux, si attentionné...
Il revient gracieusement me donner la boisson, toujours le même sourire aux lèvres, ce sourire qui ne le quitte jamais, ce sourire qui me brûle le corps depuis six jours. Je le remercie discrètement.
Six jours qu'il et là... Six jours qu'il y a un nouveau barman... Six jours que je rêve de lui la nuit.
Je serre le verre dans les mains pour m'imprégner de toutes les particules qu'il a laissées. Pourquoi faut-il qu'il m'attire, pourquoi faut-il qu'il ne me remarque pas, pourquoi faut-il qu'il soit hétéro?
Je le sais bien que lui c'est les filles, les poitrines délicatement posées sur le comptoir, les rires, les regards coquins... La clientèle féminine semble avoir augmentée depuis qu'il est là.
Là, avec son sourire charmeur, ses yeux timides, son visage fin et sa dégaine faussement assurée.
J'avale ma bière comme je boirais de l'eau. Il faut bien que je finisse mon verre pour en commander un autre. Entendre sa voix s'adresser à moi, même si c'est juste par obligation.
- Tom ! Il va te manquer de la bière, va chercher un fût! S'exclame le patron en sortant la tête de la porte de derrière.
- Ouai, ouai.
Tom, Tom, Tom... C'est donc Tom. Tommmmm. Son prénom ressemble à un murmure. Tom, un prénom sensuel, un prénom à gémir au creux de son cou alors qu'il vous transperce le corps de son sexe brûlant...
Je soupire d'aise et pose mon verre vide sur le comptoir. Oserai-je l'appeler par son prénom?
Il revient en transportant deux fûts de bières sur un diable. Les muscles de ses bras se contractent, il a le visage crispé par l'effort. Il les soulèves un par un pour les mettre sous le comptoir. Il a les joues rouge et le souffle plus rapide, je ne le quitte pas des yeux.
Il ramène le diable dans l'arrière boutique et retourne à son poste en arrangeant, machinalement, ses dreadlocks emmêlées.
- Tom. Merde, c'est sorti tout seul. Il se tourne vers moi légèrement étonné. Est-ce que je pourrais avoir une deuxième pression? Je demande.
- Pas de problème. Il attrape un nouveau verre et refait les mêmes gestes, avec la même application que la première fois. Il pose la bière devant moi et enlève le verre vide. A ma grande surprise, il reste devant moi à me regarder.
- Comment connaissez-vous mon prénom? Demande t-il soudainnement. Je me sens rougir, j'essaie de détourner les yeux de son regard insistant.
- Je... Euh... Je viens souvent ici... Je connais tout le monde et... Euh... J'ai entendu Richard vous appeler... Je... C'est plus sympa avec les prénoms... Je bafouille bêtement, cherchant les mots, retenant mes mains tremblantes, m'empêchant de lui avouer qu'il me plaît et que je lui boufferais la bouche bien volontier.
Je dois avoir l'air ridicule.
- Oui... C'est mieux avec les prénoms. Dit-il en me laissant là, un léger sourire aux coins des lèvres. Un sourire que je qualifierais d'amusé. Je l'amuse. Il me trouble et je l'amuse. Il m'attire et je l'amuse. Il me pose une question alors que je suis au bord de l'agonie et je l'amuse. Peut-être se rend-il compte qu'il me plaît et ça l'amuse... Non... Il ne doit pas s'en rendre compte. Je suis gay, lui non, je ne l'intéresse pas!
Tom dispose cinq verres sur un plateau et passe dans la salle pour servir les tables. Je le suis du regard. J'adore sa démarche, comme s'il avait peur de perdre son pantalon trop grand.
Il sert les clients avec application, doigté, délicatesse. Y a des jours où j'aimerais être un verre!
ll va falloir que je rentre pour ne pas faire pillier de bar...
Tom revient au comptoir, il bosse, il gère, il sourit, il sourit toujours. Il a l'air heureux, comblé. Il a peut-être quelqu'un dans sa vie...
Une main se pose sur la mienne, je trésaille en voyant les doigts de Tom sur ma peau. Tout le sang de mon corps envahit ma tête.
- Vous voulez autre chose où je vous donne l'addition? Demande t-il posément en me regardant dans les yeux. Je tremble de partout.
- Euh voui... Enfin non... Euh... L'addition, s'il te... Euh... S'il vous plaît. Haaaa, trop la honte! Pourquoi je n'arrive pas à me contrôler? Tom prend mon verre vide et se dirige vers la caisse.
Il s'est soucié de moi, il a vu que j'avais fini, il m'a touché, il m'a touché, il m'a touché...
- Ca fera cinq euros. Dit-il en revenant. J'attrape mon porte-feuille nerveusement dans ma poche. Il me regarde toujours, il scrute chacun de mes gestes, il m'a touché...
Cinq euros, cinq euros. J'ai les mains tremblantes, moites... Je me saisis d'un billet, lorsqu'une pièce coincée à l'intérieur, tombe derrière le bar.
- Merde! Je m'exclame en me penchant par-dessus le comptoir pour essayer de l'apercevoir.
- Laissez, je vais l'attraper. Tom se met à quatre pattes devant moi... A quatre pattes devant moi... Son boxer noir m'aguiche, je n'arrive pas à le lâcher des yeux, il m'a touché... Il se relève en brandissant un euro.
- Voilà! Dit-il triomphalement.
- Tu... Euh... Vous pouvez la garder... C'est votre pourboire. Bafouillè-je en lui donnant les cinq euros.
- Merci. Je me lève légèrement vascillant, remets mon porte-feuille dans la poche de mon jean... Au fait Bill. Je sursaute en entendant mon prénom, je me retourne vers Tom qui sourit. J'aime bien votre tee-shirt. Dit-il.
- Ah?! Euh... Ouai... Hum. Je regarde mon tee-shirt pour savoir lequel je porte, quand une question me vient en tête. Mais, comment connaissez vous mon prénom? Je demande.
- J'ai entendu vos amis vous appeler l'autre jour.
- Ha! Euh... Bon... Ben... Au... Au-revoir.
Je quitte le bar troublé.
Il sait comment je m'appelle... Il s'est souvenu de moi... Il m'a remarqué... Il aime mon tee-shirt... Il m'a touché... Il s'appelle Tom...
- Tom, Tom, Tom, dans quel état tu me mets?!

autor: Laura
 

Buď první, kdo ohodnotí tento článek.

Komentáře

1 WeWuSh alebo Jewel_of_Dark WeWuSh alebo Jewel_of_Dark | Web | 1. února 2009 v 15:23 | Reagovat

Supeeeeeeer..xD

2 generic generic | E-mail | Web | 30. července 2014 v 22:40 | Reagovat

Hello!

Nový komentář

Přihlásit se
  Ještě nemáte vlastní web? Můžete si jej zdarma založit na Blog.cz.
 

Aktuální články

Reklama